Les corps flottants et le décollement du vitré

Les corps flottants ou mouches volantes résultent du décollement du vitré. On ne lui connait pas de cause particulière, sinon les affres de la vieillesse. En effet, la membrane contenant le vitré (hyaloïde) se détache en partie ou totalement de la rétine avec l’âge. Comme tout organe du corps humain, l’œil vieillit entraînant certains changements à l’intérieur comme la diminution du volume de certains éléments dont le cristallin ou le vitré. 

Le décollement du vitré constitue donc un phénomène naturel accompagnant l’avancée de l’âge. En effet, la quasi-totalité des personnes atteignant 80 ans est concernée par le décollement du vitré. Ce sont les gênes visuelles ressenties qui peuvent varier d’un individu à un autre.

Corps flottants : anatomie de l’œil, le corps vitré

L’anatomie succincte du globe oculaire

L’œil est formé de trois enveloppes qui s’emboitent ainsi que de trois milieux transparents dont deux sont constitués de liquides.

Concernant les enveloppes, en allant de l’extérieur vers l’intérieur, il y a :

  • La sclérotique, qui devient transparente à l’avant pour donner la cornée.
  • La choroïde, qui laisse place vers l’avant à l’iris dont au centre se trouve un orifice qui est la pupille.
  • L’enveloppe la plus externe tapissant le fond de l’œil sauf au point aveugle (départ du nerf optique), est la rétine.

Quant aux milieux transparents complétant l’intérieur de l’œil, il y a deux liquides qui sont l’humeur aqueuse entre la cornée et l’iris et l’humeur vitrée, entre le cristallin et la rétine. Le troisième milieu transparent est donc le cristallin, situé entre l’iris et le corps vitré.

Le corps vitré

C’est le corps vitré ou corps hyalin (la membrane le contenant est l’hyaloïde) ou humeur vitrée ou simplement la vitrée qui donne au globe oculaire sa forme en occupant les 90 % de son volume total. Il est avasculaire et est composé d’eau dans la proportion de 98,5 % de son volume, d’où sa transparence. La proportion restante est formée de cellules, de sels, de sucres, de sortes de collagène ainsi que de variétés diverses de protéines. Sa consistance gélatineuse vient du fait que sa viscosité est d’environ trois fois supérieures à celle de l’eau pure. Contrairement à l’humeur aqueuse, l’humeur vitrée ne se renouvelle pas. C’est pourquoi si du sang ou d’autres éléments arrivent à y pénétrer d’une façon ou d’une autre ils y restent et seul un acte chirurgical peut les en extraire

Le corps vitré maintient constamment l’œil en tension et garde ainsi la rétine à sa place même s’il n’est pas fixation à proprement dite avec cette dernière (sauf au point aveugle).

Corps flottants, décollement du vitré, manifestations

Avec l’âge le corps vitré peut se liquéfier et se rétrécir, la hyaloïde se fragmente en certains endroits et se détache partiellement ou totalement de la rétine et c’est le décollement du vitré.

La liquéfaction de l’humeur vitrée suivie de la condensation des protéines qui la composent donne naissance aux corps flottants ou mouches volantes ou encore myodésopsies.

Les corps flottants se présentent comme de taches sombres ou des points noirs, des fils plus ou moins sombres avec des formes plus ou moins définies (filiforme, virgule…), des toiles d’araignée dans le cas l. Ils sont plus visibles si on regarde une surface claire avec un éclairage suffisant.

Dans le cas général, les corps flottants ci-signalés voltigent et se meuvent suivant le mouvement des yeux et leur déplacement ne cesse de continuer même après que les yeux sont immobilisés.

Dans certains cas, leur apparition est brutale et s’accompagne d’une perception de lumière ou des corps brillants discontinus.

Les corps flottants gênent plus ou moins la vision selon l’endroit où ils se forment et selon aussi la façon dont ils apparaissent. En effet, ils incommodent plus, si leur emplacement se trouve sur l’axe de vision ou proche de la rétine. Dans le cas contraire, il arrive que certains patients ne se rendent même pas compte de leur existence, la gêne visuelle qu’ils provoquent étant presque imperceptible.

 L’apparition des corps flottants peut s’accompagner du  décollement du vitré et peut concerner l’un des yeux ou les deux.

En cas d’apparition brusque, les corps flottants sont plus importants et plus gênants.

Corps flottants et vitré : causes et facteurs de risques

La principale cause d’apparition de corps flottants puis le décollement de vitré est l’âge. Le phénomène peut survenir à partir de 50 ans.

Il existe d’autres facteurs favorisant le décollement du vitré et l’apparition des corps flottants. À ce propos, on peut citer :

  • La myopie forte. Pour les forts myopes, l’œil est beaucoup trop long que l’œil normal. De ce fait, une plus ou moins grande tension s’exerce sur la rétine et peut entraîner un décollement précoce du vitré. D’autre part, pour eux, l’humeur vitrée est moins homogène ce qui peut favoriser et facilite l’apparition des corps flottants.
  • La chirurgie oculaire, dont celle de la cataracte. Une opération oculaire, en changeant éventuellement certaines structures internes de l’intérieur de l’œil, peut également mener au décollement du vitré.
  • D’autres facteurs, comme une inflammation oculaire, un traumatisme physique à l’œil et parfois à la tête, etc., peuvent aussi provoquer un décollement du vitré.

Il existe cependant, des personnes jeunes, sans problèmes de santé pouvant présenter de corps flottants dans leur œil.

Corps flottants : évolution et traitement

L’évolution passant de la simple formation des corps flottants au décollement de vitré peut être progressive ou soudaine

S’il n’y a pas encore décollement du vitré, les taches sombres sont encore translucides, isolées, assez fines et qui bougent suivant le mouvement des yeux. Il n’y a pas encore diminution notable de baisse de vision.

L’apparition soudaine de corps flottants, importants en nombre et de formes variées, accompagnées parfois de flash lumineux et de scintillement indique un décollement de vitré. Alors, il y peut y avoir une diminution de vision.

La complication du décollement de vitré est le décollement de la rétine qui constitue un problème oculaire sérieux à traiter avec urgence.

Le traitement consiste en un suivi par un ophtalmologue ou au recours à la chirurgie si on ne peut pas faire autrement (baisse visuelle très invalidante)

Dès le constat des premiers signes, il est important de se faire diagnostiquer par un ophtalmologue. L’examen de fond d’œil est alors nécessaire, mais pas suffisant. Le spécialiste aura recours à l’utilisation d’un verre à trois miroirs pour une exploration plus approfondie (détachement périphérique ou postérieur, total ou partiel).

Le spécialiste recommande à la personne d’essayer d’ignorer la présence de corps flottant et de s’en adapter. En général, la majorité des patients y arrivent au bout de laps de temps différents selon la prédisposition psychologique de la personne.

Si les corps flottants persistent et sont très importants pour léser fortement la qualité de la vision de la personne, on aura recours au traitement chirurgical, mais le risque reste toujours important. À ce propos, il y a la vitrectomie et l’utilisation du laser Yag.

Avec la vitrectomie, il s’agit de disséquer les corps flottants et d’aspirer les débris avec des tubes introduits au préalable dans l’œil. Les risques sont la survenue d’une cataracte à opérer après un bref délai, des déchirures rétiniennes, du décollement de la rétine et rarement des infections oculaires.

Le traitement au laser Yag, pas très courant en France, exige des conditions préalables pour sa réalisation. Il y a entre autres l’unicité des corps flottants ou tout au moins un nombre peu élevé et qui doivent être bien visibles, une consistance peu fibreuse, un emplacement assez éloigné de la rétine ou du cristallin.

Fermer le menu