Le décollement de la rétine : causes, symptômes et traitements
Opération des yeux (correction de la vision) puzzle concept

Le décollement de la rétine fait souvent suite au vieillissement de deux organes de l’œil : le corps vitré et la rétine. C’est également une des complications graves des troubles oculaires forts (myopie forte) et de certains traumatismes et maladies oculaires. Sans traitement, il peut mener la personne concernée à la cécité. Touchant tous les ans 0,04 % de Français de tranche d’âge compris entre 40 et 70, le décollement de la rétine mérite grandement d’être abordé pour qu’aux premiers signes, la personne atteinte puisse alerter son ophtalmologue. En effet, les facteurs de risques sont assez nombreux, mais une prise en main précoce par un spécialiste du domaine permet de limiter son aggravation et d’éviter entre autres, la cécité.

Le décollement de la rétine

La rétine

La rétine est une mince membrane recouvrant plus des ¾ de la face interne du globe oculaire. Elle se trouve entre l’épithélium pigmentaire, en quelque sorte son support et le corps vitré avec qui elle est liée par une enveloppe très fine qu’est l’hyaloïde. Avec ses cinq millions de photorécepteurs, la rétine est l’organe de la vision qui, à l’aide du nerf optique, transmet au cerveau les informations visuelles qu’elle recueille, pour être analysées. À noter par ailleurs, que l’un des rôles du corps vitré c’est de donner sa forme à l’œil et de maintenir en place chaque élément de l’œil, notamment la rétine, grâce à son volume.

L’origine du décollement de la rétine

Il y a décollement de la rétine quand le liquide intra-oculaire (humeur vitrée) parvient à glisser et s’infiltrer dans des trous ou des perforations se formant entre la rétine et l’épithélium et arrive à soulever en partie ou en totalité la rétine. Dans 99 % des cas, ces trous sont dus à des déchirures de la rétine.

Pour d’autres cas, il y a décollement de la rétine sans qu’il n’y ait ni déchirure ni perforation.

Causes, facteurs de risques du décollement de la rétine et types de décollement

Décollement de la rétine faisant suite à des déchirures ou des perforations

  • Une déchirure de la rétine survient avec l’âge. En effet, quand l’âge avance le corps vitré, en tant qu’organe vieilli. Ce vieillissement (à partir de 50 ans) se traduit par la liquéfaction de l’humeur vitrée, auparavant gélatineuse, mais également par le rétrécissement du vitré qui se détache alors de la rétine. Le corps vitré, en se décollant de la rétine peut entrainer des déchirures de celle-ci à un ou à plusieurs endroits, laissant place à des trous qui se forment alors entre la rétine et le fond de l’œil. Dans des cas assez rares, le vieillissement rend la rétine encore plus mince, donc plus fragile. Dans ces conditions, elle peut également être susceptible de se déchirer.
  • La déchirure de la rétine est courante chez les myopes de niveau fort (-8 dioptries et plus) ou les myopes présentant d’assez grandes lésions dégénératives situées en bordure de la rétine. À noter qu’une myopie est caractérisée par un globe oculaire plus grand que d’ordinaire donc une rétine subissant de fréquents étirements.
  • L’aphakie (absence de cristallin de façon congénitale, après ablation suite à une opération de la cataracte, suite à un ulcère, etc.) et une athérosclérose (maladie dégénérative gênant la circulation sanguine) peuvent également causer un décollement de la rétine.

Décollement de la rétine sans déchirure de la rétine (cas rares)

Le diabète sucré, des inflammations graves ou des tumeurs de l’œil peuvent être à l’origine de décollement de la rétine. Dans ces conditions, on ne détecte ni déchirure ni perforation avant le décollement. Le traitement consiste à s’attaquer à la maladie qui a causé le décollement.

Types de décollement de la rétine

On classe le décollement de la rétine en deux :

  • Décollement de la rétine de type primitif comme, celui lié à l’âge, à la myopie, faisant suite à l’opération de la cataracte, etc.
  • Décollement de la rétine de type secondaire, survenant dans des circonstances bien définies, comme le diabète ou l’hypertension artérielle sévère, les tumeurs ou les inflammations graves de l’œil.

Facteurs de risques du décollement de la rétine

En plus des causes citées précédemment pouvant être également considérées comme facteurs de risques au décollement de la rétine, d’autres facteurs sont reconnus le favoriser. Il s’agit entre autres :

  • Des antécédents familiaux.
  • Des traumatismes au niveau de l’œil (perforation, coup subit par l’œil, etc.).
  • Un œil ayant déjà été sujet à un décollement de la rétine.
  • Des éclairages très forts et les réverbérations violentes du soleil, auxquels l’œil est exposé.

Symptômes du décollement de la rétine

Quand on parle des symptômes de décollement de rétine, il est important de parler des symptômes du décollement du vitré, phénomène normal au vieillissement (50 ans), mais qui constitue la principale origine de la déchirure de la rétine. Comme manifestations visibles (le commencement ne présente pas en général de signes apparents) de séparation de la vitrée de la rétine, on peut signaler, l’apparition des mouches volantes, suivie un peu plus tard, de lucioles et parfois des éclairs. Peut venir ensuite une pluie de suie, signifiant qu’il y a début d’hémorragie au niveau du vitré. C’est, exactement à ce stade que le traitement doit commencer si on veut éviter une déchirure de la rétine.

En toute évidence, la partie de la rétine décollée n’assumera plus son rôle comme il se doit et la conséquence est une vision de plus en plus brouillée. Celle-ci se traduit par une forme d’opacité se formant au coin de la vue, rétrécissant le champ de vision périphérique de façon progressive. En quelques jours, elle se transforme en nuage noir qui en grandissant, menace fortement l’axe de la vision. C’est à ce moment qu’il faut agir sans rien tarder sinon ce nuage noir remplira l’axe visuel dans sa totalité si bien qu’on ne voit plus rien, même une toute petite lumière.

À noter qu’un saignement dans le corps vitré d’un œil peut provoquer la perte totale et subite de l’usage de cet œil. Auquel cas il faut immédiatement se faire consulter par un ophtalmologiste.

Traitements du décollement de la rétine

Le processus de décollement de la rétine se fait sans douleur et peut ne présenter aucun signe tangible, à son début. Ainsi, dès qu’on présente l’un des facteurs de risques ci-cités et à plus fortes raisons les signes révélateurs du déchirement ou du décollement de la rétine, se faire dépister ou se faire opérer par le spécialiste compétent, constitue la seule attitude à prendre. Le traitement se fait selon l’état d’avancement du décollement.

Les déchirures sans début de décollement

Elles peuvent se traiter au laser pour sceller, via la cicatrisation des brûlures faites par le laser, les bords déchirés. C’est la technique de photo coagulation qui se fait sans hospitalisation du patient.

Une autre technique, la cryopexie ou cryothérapie rétinienne a les mêmes visées que la technique précédente, mais cette fois-ci, on utilise un froid intense pour créer les brûlures. Elle se fait dans la plupart des cas, en externe avec anesthésie locale.

En cas de décollement avéré de la rétine

On agit de différentes façons selon la situation en présence, autrement dit, l’état de la rétine décollée.

  • Cas d’une rétine pas trop abîmée. Avant de pratiquer la photo coagulation ou la cryopexie ou encore la diathermie (courant électrique appliqué sur les tissus à l’aide d’une aiguille pour provoquer les brûlures) il faut soit d’abord drainer le liquide se trouvant dans les poches, soit remettre à sa place la rétine en la poussant délicatement avec du coussin ou une bande de silicone.
  • Une rétine, déchirée ou décollée depuis assez longtemps ou présentant à la surface des petites proéminences fibreuses. Le traitement se fait en  interne et parfois on doit recourir à une technique chirurgicale appelée, la vitrectomie.

Parfois, on n’obtient pas le résultat escompté qu’avec une deuxième ou même une troisième opération et parfois on n’obtient rien du tout. Dans ce dernier cas, la cécité est inévitable.

À noter que la réussite d’une opération du décollement est incertaine et la récidive n’est pas à exclure surtout si l’intervention se fait assez tardivement. C’est pourquoi le suivi post-opératoire est a à faire avec sérieux. Se faire contrôler tous les ans est important pour les opérés du décollement de la rétine au moins pour éviter les récidives.

À titre informatif, autour de 40 % des sujets opérés du décollement de la rétine (opérations en interne et externe toutes comprises) retrouvent une bonne vision, durant les 6 mois suivant l’intervention. Les 60 % restant ont des niveaux de vision variés, les permettant d’effectuer certaines activités quotidiennes. La perte totale de la vue d’un œil ou des deux fait partie de ce pourcentage.

Il est important de signaler qu’avec le recours précoce au service du professionnel, les interventions se faisant en ambulatoire donne près de 90 % de résultats satisfaisants.

Fermer le menu